Les Darwin Awards, hommage aux morts stupides

Les Darwin Awards sont en quelque sorte les Oscars de la stupidité. Ils sont décernés, bien souvent à titre posthume, à des personnes dont les actions ont été assez stupides pour provoquer leur mort ou leur stérilisation (entendez par là, les empêcher d’avoir une descendance).

Cette véritable institution, fondée par l’américaine Wendy Northcutt, existe depuis 1993 et décerne régulièrement de nouvelles récompenses, célébrant ainsi la règle de la sélection naturelle énoncée par Charles Darwin. Plus exactement, les Awards « saluent l’amélioration du patrimoine génétique humain en honorant ceux qui s’en sont accidentellement retirés« .

Il existe quelques règles pour pouvoir prétendre à la distinction :

  • La personne doit être dans l’incapacité de se reproduire (donc stérile ou morte),
  • La personne doit avoir fait preuve d’une stupidité incroyable,
  • Elle ne doit avoir causé que sa propre mort (ou stérilité),
  • Elle doit être en âge légal de conduire et ne pas souffrir de déficience mentale,
  • Et enfin, l’évènement doit être avéré, et appuyé par des sources fiables.

Parmi les Darwin Awards les plus célèbres, on peut citer cet homme qui a ouvert une lettre piégée qu’il avait lui-même envoyée, et qui lui fut retournée car il avait oublié de mettre les timbres, ou encore cet homme qui, sur le balcon de son appartement au 23e étage, se tenait debout sur une chaise à roulettes afin de retirer un nid d’oiseau, quand la chaise a bougé, le faisant basculer par-dessus la rambarde… Stupides, on vous disait !

Si ces histoires vous amusent, consultez le site officiel des Darwin Awards, qui les recense depuis 1993. Vous pouvez même soumettre des propositions si le coeur vous en dit.